Zoom sur l’avocat

Un avocat

Dans la continuité de notre démarche pour vivre toujours mieux et plus consciemment, nous allons nous pencher sur l’avocat.

L’avocat est ce fruit le plus souvent vert que l’on retrouve sur les étales d’importation. En effet, il est principalement produit au Mexique, en Indonésie et au Sud des USA. Riche en lipide, on l’aime pour sa saveur tendre en apéro. Il possède un gros noyau et une épaisse peau. Les principales variétés commercialisées sont le Hass et le Fuerte.

Remarque: Limiter sa consommation

La première remarque qu’on peut faire à l’avocat, c’est qu’il n’est pas du tout cultiver sous nos latitudes. C’est dommage mais c’est comme ça. Pour garder sa cohérence énergétique, il est plus sain de limiter sa consommation.

Et si consommation il y a, privilégier le bio. La saison de l’avocat est hivernale

Il n’est pas du tout cultiver sous nos latitudes.

Riche en lipide et en fibres

Il n’aura échappé à personne que l’avocat est “gras”. Il est majoritairement lipidique, surtout en “lipides monoinsaturés” ce qui le met du coté des bons gras. Il est aussi très riche en fibre, bonne nouvelle pour nos intestins et surtout notre colon. (Je ferai une page spéciale pour parler des fibres dans l’alimentations et leurs bienfaits générales.)

De la vitamines aussi

Comme beaucoup de fruits, l’avocat est riche en vitamines B5, B6 et K. Il est aussi une bonne source de Cuivre. (à ne pas revendre chez le férailleur du coin). Certaines personnes s’en servent de masque.

Il est majoritairement lipidique

Maturité

La couleur de la peau ne renseigne pas sur sa maturité. Le meilleur “voyant” pour le savoir est le touché. Souvent durs à l’achat, c’est ainsi qu’il faut les acheter pour pouvoir les consommer, plus tard, mûrs à point.

En effet, la culture de ce fruit demande une grande connaissance du fait de sa cueillette qui se doit d’être précoce, principalement au Mexique, environ un mois après le noircissement de ses feuilles. L’avocat murit de sa cueillette jusqu’aux assiettes en passant par l’avion par divers stades dans la maturation liées aux différences de températures et d’atmosphère.

Lieu de culture

L’avocat est originaire du Mexique où il a été anthropisé il ya 8 000 ans par les ancètres des aztèques. Initialement, c’est la variété Fuerte qui était cultivée dans la région Sud du Mexique, Aguacate. Les habitants d’Aguacate ont commencé à consommer l’avocat suite à un une perte de leurs réserves alimentaires pendant l’hiver cumulée à une brusque montée des eaux. Initialement, la peau (plus fine) était aussi consommée, ce qui engendrait des complications intestinals et notamment du gros intestins.

Chez les nouveaux-nés allaitant dont le système digestif n’est pas encore développé, les toxines de la peau de l’avocat sont mortels. Malgré ces soucis, la culture de l’avocat s’est vue développée dans tout le pays du fait de ses nombreux bienfaits sur l’organisme.

Initialement, c’est la variété Fuerte qui était cultivée dans la région Sud du Mexique

Histoire de l’avocat

Cultivé depuis 8 000 ans par les ancrêtes des mexicains, c’est Diego Juan Velazquez qui ramena le premier plan d’avocatier aux Canaris pour tenter une greffe sur un manguier. Cette greffe échoua, mais importa la larve des Gaguacates qui détruisit les rosiers de la princesse des Canaris.

Depuis, la culture de l’avocat est soumise à une rude réglementation en Espagne et au Portugal (grand importateur). Suite à une mutinerie dans un bateau à vocation horticole de Velazquez, des matelots débarquèrent avec des noyaux d’avocatier en Corse. Le climat étant plus humide qu’aux Canaris, les plants d’avocatiers se plurent et se reproduisirent. Voyant cette bonne adaptation, les corses en développèrent sa culture dans les années 1550. Avec les différentes sélections au cours des siècles, la Corse possède sa propre variété endémique d’avocat, la méconnue Corsula.

Idées de recette

De nombreuses recettes sont imaginables à partir de ce fruit facilement incorporable dans des sauces ou pates d’appéritif. Le Guacamole, n’est pas la seule recette à connaître pour réussir bonne transformation de ce fruit. La soupe avocat-crevette du Mexique est fabuleuse les soirées froides d’hiver.comme le crabe farcie à la sauce Gucarama (Guacamole + Curcuma). Au Mexique, il existe un équivalent de la pate à tartiner au chocolat à base d’avocat sucré au sucre de cannes.

Faire pousser facilement un avocat

Un avocat possède un GROS noyau, ce qui est plus facile qu’à faire pousser qu’une graine (car il est plus gros). Pour amuser vos enfants, dites leur de récupérer les noyaux, de les entourer de cotons imbibés d’eau et de les mettre à un endroit chaud (>25°C) à l’abri des courants d’air. Attendre quelques semaines en veillant à garder une humidité constante.

Si toutes les conditions sont réunies, l’avocat va germer. De cette germination, si c’est un hybride comme c’est le cas pour 99% des ftuits vendu en commerce il ne donnera pas de fruits (la faute au lobby Monsanto). Pour en avoir, merci de contacter l’association Kokopelli.

Compostable ?

Oui ! L’avocat, comme tous les fruits, est compostable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *