Les vraies astuces pour devenir centenaire

Les vraies astuces pour devenir centenaire

Voici une liste non-exhaustive d’astuces pour ralonger sa durée de vie. Cela permet entre autre de diminuer grandement les risques de cancer, de maladies cardio-vasculaires, les gaz à effets de serre, les déchets et pour finir l’enrichissement des grands groupes dont on connait les intentions…

1. Supprimer le sucre raffiné

Pour commencer sur une nonte positive, on va parler de la suppression du sucre. Quand on parle de sucre c’est le sucre raffiné issue de la canne à sucre et de la bettrave principalement. En première position des sucres à éliminer on citera le sucre blanc cristallisé, les morceaux dans le café, les sucres de confiseries pour ensuite remonter aux sucres blond, roux et dans de moindre mesure le complet “rapadura”. Rappelons que le sucre est un poison pour l’organisme et qu’il fait anormalement travailler le pancréas qui un jour dira stop. Poison pour les dents et les caries.

Bonne nouvelle : Moins de cancer du pancréas, moins de caries, moins d’obèses

2. Pratiquer la restriction calorique

Les populations ont l’on trouve le plus de centenaire sont les populations qui mange peu ou des populations qui ont connu la guerre. Quels liens entre eux ? la restriction. Le trop manger que l’on pratique actuellement en occident est très néfaste pour l’organisme. A la limite il vaut mieux faire 2-3 bons repas dans l’année et manger peu le reste du temps que l’inverse. MOINS manger cela ne veut pas dire PAS manger. Cela veut dire ne pas se baffrer comme un porc mais écouter ses besoins.

Bonne nouvelle : Manger moins, c’est manger mieux ! Oui au bio.

500gr de pates pour deux, c’est rien !

3. Bien mastiquer

La mastication est le début de la digestion. Trop souvent on gobe tel un poisson, sauf que nous n’avons pas le même organisme que la truite ! Dans l’idéal, il faudrait mastiquer chaque bouché 20x. On rappelle que les 6 glandes salivaires peuvent produite 1L de salives par jour donc pas de panique si vous pensez un jour être en panne sèche.

Bonne nouvelle : Moins de flatulences, meilleure digestion, moins de cancer de l’estomac

4. Fin de l’alcool, du tabac et de la drogue

Drogue la plus répandue, l’alcool est à proscrire pour plusieurs raisons comme son taux de sucre, ses effets sur le foie ou encore l’état de fatigue général. Le tabac et les autres drogues en général n’aident pas l’organisme dans sa tâches, au contraire. Le foie vous dira merci très tôt !

Bonne nouvelle : Moins de dépenses bêtes, meilleure santé globale, moins de cancer du foie, des poumons, de la vessie

5. Limiter les produits laitiers

Quatre produits laitiers par jour nous dit le Programme national nutrition santé (PNNS). Si on enlève les lobbies qui se cachent derrière on tombe à un produit laitier par jour maximum, et encore ! L’idéal serait de limiter grandement sa consommation de laitage. Un yahourth ou deux par semaine, c’est bon. Dans tous les cas fini le lait de vache sous toutes ses formes, bienvenu au lait de brebis et de chève plus pauvre en facteur de croissance. De plus le lactose est en grande partie assimilé par le corps en tant que sucre et fait monter l’insulémie.

Bonne nouvelle : Meilleur santé général, meilleur digestion, moins de chance de biabète, moins d’allergie, découverte de nouveaux gouts

6. Augmenter les fruits et légumes

Enfin une bonne nouvelle, on peut manger abondement fruits et légumes, ceux-ci présente beaucoup d’avantage. Riches en minéraux, vitamines, fibres ! C’est parfait pour notre organisme. Les fibres limitent les cancers des intestins et proposent une meilleure digestion. Le sucre contenu sous forme de fructose est lui excellent pour le corps à l’inverse du lactose et saccharose et glucose. En plus on prend soin de nos dents ! Le fructose est aussi présent dans le miel. Ces produits sont riches en vitamines C de bonne qualité.

Bonne nouvelle : Moins de cancer des intestins, meilleur santé général, meilleur digestion, moins de chance de biabète, dents moins attaquées

5 fruits et légumes par jour,
mais pas que des bananes et des patates

7. Huile de palme hydrogénée > The end

L’huile de palme est une huile végétale qui contient de la vitamine A et E et du bêta-carotène à haute dose. Malheureusement, après cuisson et raffinage, cette huile perd l’essentiel de ses vitamines.

Autre défaut sur le plan nutritionnel, elle affiche près de 50% d’acides gras saturés (contre 15% dans l’huile d’olive) et contient de l’acide palmitique qui favorise l’obstruction des artères. Pire encore, elle est parfois hydrogénée, un procédé industriel qui entraîne l’apparition d’acides gras trans, encore plus mauvais pour la santé.

Si cette huile n’est pas nocive en soi, il faut éviter d’en consommer en trop grandes quantités car elle peut augmenter le mauvais cholestérol et les risques de maladies cardiovasculaires et de certains cancers.

Coté environnement, c’est le massacre…

Bonne nouvelle : Moins de mauvais gras, grosse action environnementale

8. Oui au complet et à la limitation du gluten

Tout ce qui est raffiné est à proscrire : farine T55 à T80, riz blanc, patate à la semoule blanche, couscous blanc, gateau issu de ces produits et surtout le sucre blanc. De cela parlons aussi de la limitation du gluten, bizarrement très présent dans toute les céréales raffinées. (OGM et sélectuib merci !) Gluten de moins en moins toléré par l’estomac. On s’oriente plus vers des pains complets, au seigle (assez riche en gluten !), au sarrazin, vers du quinoa et des farines de riz.

Bonne nouvelle : Moins de problème de poids, meilleur digestion, découverte de gout ancestraux, moins grande dépendance, moins de dépenses, moins de fatigues.

Les galettes de sarrazin, ne les oublions pas

9. No édulcorant, colorant, adoucissant, épaississant et tout ce qui fini en “ant”

Tout ce qui fini en “ant” et qui nous semble louche on évite. E-110, E590, … tout cela ça sert à cacher ou augmenter un gout, mais quand celui-ci est naturellement bon on en pas besoin… qualité. Toujours.

Bonne nouvelle : Moins de saloperies inconnues

9. Poisson en nombre

Les poissons en général sont excellents pour l’organisme. Riche en fer, en protéine, oligo-éléments. Faible apport calorique et souvent très bon en gout. Ils contiennent de bonnes graisses. Bémol sur les poissons comme la Perche du Nil qui sont a boycotté autant que possible ou encore les crevettes africaines. Les poissons de nos rivières comme la truite sont à favoriser.

Bonne nouvelle : Bonne graisse pour le corps, gout intéressant, anti-cancérigène

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *