La tomate, riche en vitamines et minéraux

La tomate

La tomate, quel beau légume ! Souvent d’un rouge amoureux, la tomate ravit à la belle saison tous les amateurs de salades. On la déguste sous de nombreuses formes, cuites comme crues. Elle est issue d’une plante annuelle qui pousse facilement dans nos jardins et nos serres (un peu moins sur le compost). Riches en vitamines et minéraux, elle est la reine de l’été. Allez hop, on envoit la sauce.

Fruit ou légume ?

Les scientifiques se sont longuement interrogés sur ce qui faisait de la tomate un légume ou un fruit. Rappellons qu’un fruit, d’un point de vue botanique est l’organe végétal contenant la graine tandis qu’un légume est la partie comestible d’une plante potagère. La tomate est donc un fruit et un légume. Pour plus de clareté, on peut dire que c’est un fruit en botanique de comptoir, et un légume sur le marché.

Intérêt nutritionnel

La tomate est peu calorique pour son poids. Cependant elle renferme moult vitamines et minéraux très intéressants pour l’organisme. Elle serait même un aliment à privilégier contre le fléau mondial du cancer, au même titre que tous les fruits et légumes. Sa toxicité est extrèmenent rare pour des personnes sans allergies notables. On la prépare en tomates farcies, en sauce, nature en salade ou encore sous forme de jus.

La culture

La tomate peut se manger “verte” ou mure. La saison en maturité de la tomate en France démarre en mai, jamais avant. La pleine saison de ce fruit, qu’on peut dire roi des assiettes méditerranéennes, est l’été. On en trouve encore sur les étales en octobre et ce sera les dernières.

La tomate se cultive de plusieurs façons. Suivant les pays, cette plante se cultive sous serre, en terre, et hors sol selon les contraintes environnementales. Les semis sont fait généralement début mars, sous serre ou en caisse chaude, ce qui permet une bonne conversation de l’humidité et de la chaleur. A une taille d’environ 4 cm, les petits plants de tomates sont recouverts d’une couche de compost puis après ressurgence de la tête de plant, ceux ci sont plantés en pleine terre dans les potagers ou, dans les cas de culture hors sol, ceux ci sont mis dans la solution nutritive.

Pour une récolte suffisamment opulente, la taille des plants adultes doit avoisiner 40 cm au minimum. En dessous de cette taille, les plants de tomates sont considérés “res nanus” ou en français “trop petits”. Pour booster la taille des “res nanus”, il faut absolument couper les gourmands, ces petites feuilles annexes qui parasitent la tige du plant de tomate en suçant la sève par le bas, empêchant la plante de grandir. Un coup de sécateur est souvent salvateur.

“Un coup de sécateur est souvent salvateur”

Récolte

La récolte est une action délicate, à mener avec beaucoup de minutie, toute l’attention doit donc être porté sur la gestuelle. La main, gantée de préférence, doit saisir la tige délicatement entre l’index et le majeur et opérer un mouvement brusque de torsion arrière pour casser la tige au niveau de la membrure supérieure.

L’autre main doit se tenir à 5 cm en dessous du fruit sans le toucher. Le fait de la toucher altère la gestuelle précédemment énoncée. Le geste parfait de torsion va ainsi faire tomber le fruit, choisi mur de préférence, dans la main passive. Les fruits ou légumes sont à récolter dans un panier en osier puis doivent être entreposés dans un endroit frais.

Toutes les formes et toutes les tailles sont imaginables

Différentes variétés de tomate

On dénombre des milliers de variétés de tomates. De la bec-de-lièvre à la Noire de Crimée, toutes les formes et toutes les tailles sont imaginables. Un peu comme les humains, tout dépend des croisements qui se sont opérés durant l’évolution naturelle. On voit souvent la tomate comme un fruit de couleur rouge, de forme sphérique mais cela est un manque de culture évident car c’est bien le fruit qui possède le plus grand panel de couleur au monde. Du rouge turquoise au bleu de Damas (en Syrie), du vert chartreuse au violet d’Ecosse, l’extraordinaire palette de couleurs disponible est un cadeau de la Nature.

La majorité des variétés non commercialicées l’ont été dans un but de monopole par certaines entreprises agroalimentaires. La couleur rouge étant plus vendeuse (expérience de Huigram aux Etats Unis, mettant en présence 850 consommateurs potentiels avec 15 variétés de tomate aux couleurs variées l’a montré à deux reprises), c’est cette dernière qui a été choisie comme “base”.

Evolution scientifique

Avec les différentes modifications biologiques type OGM (Organismes génétiquement modifiés), les tomates dites F1 sont malheureusement strériles ou donnent des graines qui elles-même donneront des enfants immangeables. En bref ces hybrides ne donneront plus rien et il faudra racheter les graines chaque années dans le plus grand bonheur des actionnaires et dirigeants des semenciers mondiaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

©Physicform.fr